L'insuffisant contrôle du patrimoine des élus

François Hollande veut désormais « assurer la publication et le contrôle du patrimoine de tous les ministres et des parlementaires ». L’annonce est censée rassurer. Dans les faits, la transparence ne garantit rien. Le « contrôle » ? Tout dépendra de son intensité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À quoi sert la transparence s’il n’existe aucun contrôle ? François Hollande a annoncé mercredi 3 avril, lors d’une allocution télévisée, vouloir « assurer la publication et le contrôle du patrimoine de tous les ministres et des parlementaires ». L’annonce est censée rassurer. Seulement, dans les faits, la transparence ne garantit rien. Quant au « contrôle », tout dépend de son degré d’intensité. Aujourd’hui, officiellement, il existe des mécanismes de surveillance. Mais comme l’a déjà raconté Mediapart et comme vient de le démontrer l’affaire Cahuzac, ils sont pour une large part inopérants.