Réforme pénale: débats animés

Les députés ont commencé mardi à débattre de la réforme pénale de Christiane Taubira.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les députés ont commencé mardi à débattre de la réforme pénale de Christiane Taubira, entre une droite vent debout contre tout laxisme, une gauche poussée à un compromis sur la nouvelle peine de contrainte pénale et une ministre parfois en porte-à-faux. Lors d’une discussion sans concession, mais sans dérapage ni incident, l’opposition a multiplié les attaques contre « une loi qui instaure dans les faits une sorte d’impunité légale », selon l’expression d’Eric Ciotti (UMP) tandis que toute la gauche, malgré parfois des réserves sur le caractère limité du texte, l’a soutenu et a fustigé le bilan de la droite en matière de sécurité.