Le secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Djebbari rattrapé par son passé au Luxembourg

Par et

Le secrétaire d’État aux transports Jean-Baptiste Djebbari était jusqu’en 2017 chef des pilotes de la compagnie aérienne luxembourgeoise Jetfly, qui ne payait pas en France les cotisations sociales de ses pilotes qui y vivent. Le secrétaire d’État répond qu’il n’était pas « responsable » de la « gestion sociale, fiscale et ressources humaines » de l’entreprise.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À 38 ans, Jean-Baptiste Djebbari s’est imposé en l’espace de neuf mois comme l’un des nouveaux visages du gouvernement. L’ambitieux secrétaire d’État aux transports, nommé en septembre 2019 à la suite de l’affaire François de Rugy, a enchaîné les crises. D’abord fin 2019 pendant la réforme des retraites, que cet adepte des plateaux télé a défendue dans les médias et dans la rue, n’hésitant pas à tenir tête aux manifestants lors de la grande grève de la RATP et de la SNCF.