Après les annonces de Philippe, les «gilets jaunes» ne veulent rien lâcher

Par et

Sur Facebook, les consultations des « gilets jaunes » sont sans appel : ils ne sont pas convaincus par les nouvelles annonces du premier ministre et prévoient de continuer à se mobiliser. À l’Assemblée, les oppositions dénoncent des mesures insuffisantes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une tentative de sortie de crise qui n’a pas convaincu, loin s’en faut. Mardi 4 décembre, le premier ministre Édouard Philippe a répondu aux revendications des « gilets jaunes » en annonçant un « moratoire » sur la hausse du prix des carburants et de l’énergie (lire notre analyse sur les conséquences de ce recul pour la transition écologique).