Macron l'hypnotiseur

Par

Quel est son projet ? Quel président serait-il ? À 77 jours de la présidentielle, ces questions restent ouvertes. À Lyon, samedi 4 février, dans un discours « patchwork », l'insaisissable fondateur d'En Marche ! a une nouvelle fois appelé au « rassemblement » autour de sa candidature.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lyon, de notre envoyé spécial.-  À Lyon, ce samedi 4 février, Emmanuel Macron devait sonner le « coup de gong » de sa campagne présidentielle, pas à domicile mais presque : dans la ville de son ami le sénateur et maire socialiste Gérard Collomb, dans la capitale française du radicalisme.  

Au palais des sports, il y avait foule, comme toujours dès que Macron se produit : les 6 500 places remplies, des milliers de spectateurs restés dehors à regarder les écrans géants. Certains portaient des T-shirts colorés, roses, bleu ciel, jaunes. De nouvelles affiches « Macron président » avaient été éditées. La scène, sertie d'écrans, jetait des flashs lumineux, comme dans les conventions des grands partis américains.