Tempête sur L’Agence des quartiers

Par et

Le projet porté par un proche de Julien Denormandie et de Jean-Louis Borloo devait former au journalisme et à la communication des étudiants issus des quartiers populaires. Malgré plus d’un million de subventions, la trésorerie est en berne et les salaires accusent des mois de retard.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le signal d’alarme est cette fois tiré publiquement. Dans une lettre ouverte diffusée ce vendredi 5 mars par le SNJ et le SNJ-CGT, les deux principaux syndicats de la profession, la quasi-totalité des 90 journalistes et apprentis-reporters de L’Agence des quartiers lancent l’alerte sur « la situation extrêmement préoccupante de leur structure et la gestion désastreuse de son président et fondateur, M. Guillaume Villemot ».