L’étonnant départ de la conseillère santé d’Emmanuel Macron

Par

Conseillère santé du président de la République depuis le début du quinquennat, Marie Fontanel a quitté l’Élysée le 31 janvier, alors que l’OMS venait de déclarer « l’urgence de santé publique de portée internationale ». Elle n’a été remplacée qu’un mois plus tard. Cette vacance interroge de nouveau sur la gestion de la crise sanitaire par le pouvoir, au moment où la menace pandémique se profilait déjà.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Son départ fut moins médiatisé que celui de l’ancienne ministre des solidarités et de la santé Agnès Buzyn. Il n’en demeure pas moins aussi problématique. En poste à l’Élysée depuis le début du quinquennat, Marie Fontanel a officiellement quitté ses fonctions de conseillère solidarités et santé d’Emmanuel Macron le 31 janvier dernier, après avoir vanté une dernière fois son bilan. La veille, à la suite d’une réunion de son Comité d’urgence consacrée au « nouveau coronavirus », l’Organisation mondiale de la santé (OMS) déclarait « l’urgence de santé publique de portée internationale ».