Dix ans après, un policier sera jugé aux assises pour coups mortels

Par

Un brigadier-chef qui avait tué un père de famille en 2007, à Poitiers, sera jugé aux assises de la Gironde dans les mois qui viennent. Son pourvoi en cassation vient d’être rejeté.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il est rarissime qu’un policier soit jugé par une cour d’assises pour des actes commis dans l’exercice de ses fonctions. C’est pourtant ce qui va se produire, dans les mois qui viennent, avec le futur procès d’un brigadier-chef pour coups mortels aggravés (« violences mortelles aggravées »), devant la cour d’assises de la Gironde, selon des informations obtenues par Mediapart. Jocelyn Chauveau devra répondre de la mort d’Olivier Massonnaud, tué d’une balle dans le ventre alors qu’il n’était pas armé, en août 2007, à Poitiers (Vienne).