Les incohérences d’une défense à marche forcée

Par et

Emploi de sa femme et de ses enfants, commissions occultes perçues lorsqu’il était sénateur, activités de conseil... François Fillon n’a pas levé, loin de là, tous les doutes sur les affaires autour de sa candidature.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Face à la presse, lundi 6 février, François Fillon a tenté, une heure durant, d’effacer les soupçons qui l’accablent. Les journalistes présents auront juste omis de l’interroger sur un volet : l’emploi de son épouse entre mai 2012 et décembre 2013 à la Revue des Deux Mondes, un titre propriété de son ami Marc Ladreit de Lacharrière. Pour le reste, décryptage d’un enfumage.