Question aux futurs eurodéputés: quelle langue parlez-vous?

Mediapart a voulu tester les compétences linguistiques des (futurs?) eurodéputés. Trente-trois d'entre eux ont répondu à une question jusqu'alors peu évoquée. Et, à en croire leurs réponses, des cours de rattrapage doivent être programmés d'urgence... Car si on «baragouine l'anglais», bien peu sont ceux qui maîtrisent correctement des langues étrangères.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ah ! Bruxelles et Strasbourg, le parlement, son brouhaha linguistique... et sa cohorte d'interprètes. Et les candidats aux élections européennes, combien de langues parlent-ils? Souvent peu, et la question en gêne plus d'un. «Ouh, c'est une question précise», soupire d'emblée Christophe Béchu, tête de liste UMP dans le Sud-Ouest, qui parle allemand et anglais. «La langue parlée était censée être dans le critère de choix des candidats, mais à vrai dire on ne me l'a jamais demandé!», explique Aurélie Filippetti, troisième sur la liste Est du PS. «Vous êtes bien les premiers !»