A Bercy, des témoins contredisent la version d'Alexis Kohler

Par et

Jamais ils n’ont été avertis des liens familiaux du secrétaire général de l’Élysée avec MSC, jamais ils n’ont su qu’il s’était déporté sur le sujet, témoignent auprès de Mediapart de hauts fonctionnaires de Bercy. Ignorant tout de sa situation, ils lui ont adressé sans précaution toutes les notes. Et elles ont été nombreuses. Des perquisitions ont été menées mercredi à Bercy, notamment dans les bureaux de la commission de déontologie. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils n’ont pas l’impression d’avoir la mémoire qui flanche. Pourtant, les hauts fonctionnaires de Bercy dont nous avons recueilli le témoignage [lire en boîte noire] et qui y ont travaillé du temps où Alexis Kohler était au ministère de l’économie et des finances disent tous la même chose. Ils ne se souviennent pas que le haut fonctionnaire ait demandé à être déporté sur tous les dossiers concernant les chantiers de Saint-Nazaire (STX France) et MSC, le groupe auquel Alexis Kohler était familialement lié. Ils se rappellent encore moins qu’Alexis Kohler ait été exclu de la liste de transmission des notes et des rapports qui cheminent au sein de Bercy et en interministériel. Ils n’ont pas le moindre souvenir d’avoir vu le haut fonctionnaire quitter une réunion interministérielle, alors que le dossier STX-MSC y était débattu.