Désobéissance civile : quatre militants antibassines condamnés à de la prison avec sursis

Deux à six mois de prison avec sursis assortis d’interdiction de territoire ont été prononcés vendredi par le tribunal correctionnel de Niort contre des militants « antibassines » reconnus coupables de « violences aggravées » et/ou de « dégradations avec circonstances aggravantes » lors d’une manifestation à l’automne 2021 dans les Deux-Sèvres. Jeudi à La Rochelle, quatre à cinq mois de prison avec sursis ont été requis contre deux autres membres du mouvement.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Niort et Mauzé-sur-le-Mignon (Deux-Sèvres), La Rochelle et Cram-Chaban (Charente-Maritime).– En quarante-huit heures, sept militants antibassines ont comparu devant la justice. Vendredi soir, le tribunal correctionnel de Niort a relaxé un prévenu et condamné les quatre autres, étudiants et agriculteurs, à des peines de deux à six mois avec sursis probatoire, assorties d’interdiction de territoire dans les communes de Mauzé-sur-le-Mignon et Sainte-Soline, épicentre des actuelles actions de désobéissance.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal