Le « trou » abyssal de l’Unedic est le point névralgique des négociations sur l’assurance chômage, qui ont lieu tous les deux ans. Cette année, c’est encore 800 millions euros d’économies qui sont réclamés par l’État aux syndicats et aux organisations patronales qui discutent. Cela pourrait se traduire par une remise en cause du montant ou de la durée des indemnisations. Les chiffres montrent cependant que le montant  des cotisations salariales et patronales suffisent à équilibrer le budget de l’Unedic, qui est avant tout plombé par sa lourde contribution au fonctionnement de Pôle emploi. Dans la vidéo ci-dessous, Mediapart décrypte les comptes de l’organisme paritaire et démonte les mythes sur la fameuse « générosité » de l’assurance chômage.