Petits commerces: le Rassemblement national en plein «poujado-localisme»

Par

Avec le reconfinement, le parti de Marine Le Pen fait feu de tout bois pour défendre les commerçants assassinés, selon lui, par Macron au profit de la grande distribution. Sa rhétorique classiquement poujadiste est désormais teintée de considérations écologiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«La mise en place du second confinement a engendré une nouvelle injustice économique et sociale dans notre pays. Le gouvernement a, en effet, fait le choix d’autoriser les très grandes enseignes à ouvrir leurs portes au public, quand les petits commerces de proximité restent, eux, fermés. Ce deux poids deux mesures n’est pas acceptable. […] Avec le Rassemblement national, exigez l’ouverture aussi des commerces de proximité ! » Avec sa pétition lancée une semaine après l’annonce du nouveau confinement, le Rassemblement national a voulu se poser comme le seul vrai parti défenseur du petit commerce face à un gouvernement acquis aux géants de la grande distribution et du commerce en ligne.