Sarkozy-Kadhafi: les juges pointent la «manipulation de la presse» par Djouhri

Dans leur demande de placement en détention d’Alexandre Djouhri, les juges d’instruction ont relevé que l’intermédiaire, récemment remis par la justice britannique, « n’hésite pas à faire pression sur ses interlocuteurs », et à manipuler la presse. Exemples à l’appui.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est un conflit d’intérêts d’un genre un peu particulier que viennent de pointer les juges de l’affaire des financements libyens. Jusqu’où un journaliste et un média peuvent-ils s’engager dans la défense éditoriale d’un mis en cause dont ils sont, par ailleurs, manifestement proches à des degrés divers ?

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal