Le conflit d'intérêts se loge au cœur de la réforme de l'Etat

Par

À Bercy, les responsables du pilotage de la RGPP (réforme de l'Etat) sont en grande majorité issus de cabinets de conseils privés. Or ces cabinets sont aussi les premiers prestataires de l'État pour mener à bien la réforme. Un conflit d'intérêts patent qui n'a que peu mobilisé la Commission de déontologie. La RGPP ou le mélange des genres : c'est le deuxième volet de notre enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est un épisode révélateur, rapporté par le secrétaire confédéral de Force ouvrière, Pascal Pavageau. La scène se passe fin novembre 2007, alors que les équipes d’audit de la RGPP (Révision générale des Politiques publiques) viennent de rendre leurs recommandations. Les syndicats de fonctionnaires, tenus à distance durant toute cette phase, s'inquiètent de savoir à quelle sauce leur administration va être mangée.