Que deviennent les djihadistes français de retour de Syrie? (1/3)

Par

Après la vague de départs pour le front syrien, les retours de djihadistes français se multiplient. Il est de plus en plus difficile de quitter les territoires contrôlés par l'État islamique, mais le gouvernement en recense déjà 236. Une fois revenus en France, les hommes et les mineurs partis de leur plein gré sont presque tous placés en détention, tandis que les femmes bénéficient d'une certaine clémence. Premier des trois volets de notre enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Elle raconte être coincée « depuis six mois » dans une maison pour femmes. Elle tente « désespérément » de s’enfuir mais elle est « seule » et ne « parle pas l’arabe ». Le djihadiste qu’elle a épousé via Skype, sans connaître « sa vraie identité », a « disparu » avant qu’elle rejoigne la Syrie. « SVP aidez-moi », dit-elle.