Elle raconte être coincée « depuis six mois » dans une maison pour femmes. Elle tente « désespérément » de s’enfuir mais elle est « seule » et ne « parle pas l’arabe ». Le djihadiste qu’elle a épousé via Skype, sans connaître « sa vraie identité », a « disparu » avant qu’elle rejoigne la Syrie. « SVP aidez-moi », dit-elle.