Viry-Châtillon : la contre-offensive mensongère des policiers

Trois des policiers chargés de l’enquête sur l’agression des policiers grièvement brûlés à Viry-Châtillon en 2016 ont accordé une interview au Parisien. Soupçonnés d’avoir rédigé de faux procès-verbaux et accusé à tort des innocents, ils répondent en déformant de nouveau la réalité des faits.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Visés par plusieurs plaintes pour avoir rédigé de faux procès-verbaux, les enquêteurs chargés des investigations sur l’agression des policiers grièvement brûlés à Viry-Châtillon (Essonne) en 2016 ont répondu aux critiques dont ils font l’objet dans une interview publiée le 7 juin par Le Parisien, apportant de nouveau une version mensongère des faits.