Inégalités : le nouveau bac mis à l’épreuve

Par

La réforme du nouveau baccalauréat va accorder plus de place au contrôle continu. Certains observateurs pointent son caractère inégalitaire. L’architecte de la réforme, Pierre Mathiot, et le sociologue Pierre Merle, spécialiste des questions scolaires, livrent leurs points de vue antagonistes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après deux petites sessions, le nouveau baccalauréat évolue et va subir quelques ajustements avec un renforcement du contrôle continu et la suppression des épreuves communes, les controversées E3C, rebaptisées EC.