Aide à domicile: «Ce n’est pas une vie, mais de la survie»

Par

Elles sont pauvres, se cassent le dos et œuvrent quasiment dans l’indifférence générale. Les employées de l’aide à domicile ont manifesté mardi un peu partout en France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Elle est « gilet jaune », bien sûr… Nathalie Vinot, auxiliaire de vie, a délaissé les ronds-points de Seine-et-Marne et sa chasuble fluo pour venir manifester, aux couleurs de l’association des professionnels du maintien à domicile, sous les fenêtres du ministère des solidarités et de la santé. Car tous les mois, elle se « serre la ceinture au quatrième cran ».