Au procès «Ulysse», le parcours détonnant d’un routard du terrorisme

Par

Parmi les trois hommes jugés pour des préparatifs d’attentats, Hicham el-Hanafi capte toute l’attention. Il présente un profil assez unique dans l’histoire du djihad récent, ayant visité entre 2013 et 2016 vingt-quatre pays sur quatre continents.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Heureux qui, comme Hicham el-Hanafi, a fait de beaux voyages. Au procès « Ulysse », du nom de code de la cyber-infiltration de la DGSI ayant conduit trois hommes dans le box de la cour d’assises spécialement composée où ils sont jugés depuis le début du mois de février pour association de malfaiteurs terroristes, l’examen de l’odyssée de ce Marocain âgé aujourd’hui de 30 ans donne le vertige. Jugez plutôt : entre 2013 et 2016, il a visité l’Albanie, l’Allemagne, la Belgique, la Bosnie, le Brésil, la Croatie, les Émirats arabes unis, l’Espagne, la France, la Gambie, la Grèce, la Guinée-Bissau, l’Italie, la Mauritanie, les Pays-Bas, le Portugal, la République tchèque, le Sénégal, la Slovénie, la Suède, la Turquie… Et ce, pour certains pays, à plusieurs reprises.