Besancenot: «Valls, c'est Ayrault, l'autoritarisme en prime»

Dirigeant du NPA, Olivier Besancenot estime que le nouveau premier ministre « s'est échappé des cartons laissés par Nicolas Sarkozy » au ministère de l'intérieur. À la veille de la marche anti-austérité, samedi 12 avril à Paris, il appelle à « se poser la question de la grève générale ». Dixième numéro d'Objections.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

Au lendemain de la nomination du nouveau gouvernement de Manuel Valls, et à la veille de la marche « anti-austérité » du 12 avril à Paris, Olivier Besancenot conteste avec ardeur le « social-libéralisme de caserne » du pouvoir, à l’occasion d’un entretien avec Mediapart pour l’émission Objections.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié