Besancenot: «Valls, c'est Ayrault, l'autoritarisme en prime»

Dirigeant du NPA, Olivier Besancenot estime que le nouveau premier ministre « s'est échappé des cartons laissés par Nicolas Sarkozy » au ministère de l'intérieur. À la veille de la marche anti-austérité, samedi 12 avril à Paris, il appelle à « se poser la question de la grève générale ». Dixième numéro d'Objections.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au lendemain de la nomination du nouveau gouvernement de Manuel Valls, et à la veille de la marche « anti-austérité » du 12 avril à Paris, Olivier Besancenot conteste avec ardeur le « social-libéralisme de caserne » du pouvoir, à l’occasion d’un entretien avec Mediapart pour l’émission Objections.