Procès en correctionnelle: Mélenchon politise et internationalise sa cause

Par

Appelé à comparaître, mi-septembre, devant le tribunal de Bobigny, le leader de La France insoumise veut faire de son procès l’illustration de l’abus de pouvoir macroniste contre l’opposition politique. Mais sa comparaison, dans une pétition, à d’autres figures politiques internationales persécutées dans leur pays provoque l’embarras de certains de ses soutiens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La meilleure défense est-elle toujours l’attaque ? C’est en tout cas la conviction de Jean-Luc Mélenchon qui a décidé de faire de son procès en correctionnelle pour « rébellion » une tribune politique. Son objectif : dénoncer ce qu’il estime être une instrumentalisation de la justice par Emmanuel Macron à des fins d’élimination de ses concurrents politiques – lui, au premier chef.