Aubry et Hollande se tournent vers Montebourg

Par et
C'est le candidat de la démondialisation qui a créé la surprise, dimanche, en arrivant troisième de la primaire, avec 17% des voix. Les deux finalistes, François Hollande et Martine Aubry, devront compter avec l'élan suscité par Montebourg pour l'emporter. Avec ou sans lui? Lire également reportages et analyses:

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«C'est plus serré que prévu.» A quelques encablures du siège du PS, Stéphane Le Foll, bras droit de François Hollande, prend acte. Le favori des sondages n'a pas plié l'affaire, au soir du premier tour de la primaire socialiste. Environ huit points d'avance sur Martine Aubry (39% contre 31%), à qui il va devoir disputer un second tour assez indécis.