L’étrange pas de deux entre Hollande et le patronat

Par et

De justesse. Le patronat a finalisé hier avec trois syndicats sur cinq les négociations sur la sécurisation de l'emploi. Un succès pour François Hollande, chantre du dialogue social, et une conclusion provisoire inespérée pour le tango particulier qui unit le Président aux représentants des entreprises. Où celui qui mène la danse n'est pas celui qu'on croit.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Trois syndicats ont fini par se mettre d'accord avec le patronat. Les négociations pour la sécurisation de l'emploi se sont achevées vendredi 11 janvier dans la soirée. Le Medef a accepté une nouvelle taxation de certains contrats courts, et a trouvé trois organisations (CFDT, CFTC, CFE-CGC) pour accepter la création d'un « CDI intérimaire ». Ils devraient signer le texte. FO a dénoncé « un jour sombre » pour les salariés et la CGT, comme annoncé, a refusé le texte final.