Les millions russes d’Alexandre Benalla

Par , et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le ministre de l’intérieur ne voit pas où est le problème. Christophe Castaner a tenté de déminer, dimanche 10 février, les révélations de Mediapart sur le volet russe du scandale Benalla, désormais au cœur d’une enquête pour « corruption » ouverte par le parquet national financier. « Pas une affaire d’État » mais une « affaire de cornecul », a raillé le « premier flic de France », qui voyait déjà l’été dernier en Alexandre Benalla un simple… bagagiste.