Droits de l'homme: Manuel Valls sous surveillance

Christine Lazerges, nouvelle présidente de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH), entend bien se mêler du sort des Roms et des sans-papiers, mais aussi de la législation antiterroriste. Au nom des libertés, et face à un ministre de l’intérieur un brin droitier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nommée le 28 août à la présidence de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH), Christine Lazerges veut donner plus de visibilité et de poids à cette institution relativement discrète. « Nous venons de nous saisir de la question de la “garde à vue des étrangers” », annonce la nouvelle présidente de la CNCDH à Mediapart.