IVG: le Comité d’éthique valide l’allongement du délai pour avorter

Par et

Le comité consultatif national d’éthique (CCNE) a indiqué vendredi qu’il n’y a pas « d’objection éthique » à un allongement du délai de 12 à 14 semaines. La proposition de loi, votée par LREM et les gauches contre l’avis du gouvernement, sera examinée en janvier au Sénat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le gouvernement, dans l’embarras, s’en était sorti par une pirouette : opposé à un assouplissement de l’accès à l’IVG, il avait annoncé la saisine du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) pour évaluer la pertinence de la proposition de loi votée début octobre, avec le soutien de la majorité LREM et des gauches parlementaires. Elle était portée par un groupe dissident de La République en marche, aujourd’hui dissous, et notamment par la députée Albane Gaillot.