Les propositions du Défenseur des droits pour «apaiser» le maintien de l’ordre

Par

Jacques Toubon a remis au président de l’Assemblée nationale un rapport préconisant d’interdire l’usage des LBD lors des manifestations, de mieux former les forces de l’ordre intervenant dans ces opérations, de réviser les techniques d’intervention, et plus généralement de privilégier la prévention et l’accompagnement sur la répression.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Défenseur des droits Jacques Toubon préconise, dans un rapport remis mercredi 10 janvier au président de l’Assemblée nationale François de Rugy, une véritable révolution culturelle dans la pratique du maintien de l’ordre lors des manifestations en France.