A Rome, Jean-Luc Mélenchon en tribun du peuple européen

Par

Le candidat de la France insoumise participait samedi au quatrième sommet du plan B. L’occasion pour lui, en pleine campagne, de montrer que son projet – sortir des traités – est partagé en Europe. À une quarantaine de jours du premier tour, Mélenchon estime qu’un vent favorable s’est levé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rome (Italie), de notre envoyé spécial.-  Une météo et un moral au beau fixe. Jean-Luc Mélenchon était à Rome, ce samedi 11 mars, pour le quatrième sommet du plan B. À l’écouter, le candidat de la France insoumise est à nouveau dans une phase ascendante. Après les semaines compliquées où il a semblé subir plus qu’autre chose la victoire surprise de Benoît Hamon à la primaire du PS, Jean-Luc Mélenchon s’est montré combatif et optimiste ce week-end, dans la capitale italienne. D’abord parce qu’il était entouré de ses amis européens, qui veulent une autre Europe et sont prêts au bras de fer pour y parvenir, ensuite – surtout ? – parce qu’il n’a pas décroché, comme certains le craignaient, et reste collé à son concurrent PS dans les sondages. Cerise sur le gâteau romain, il a appris en fin de matinée avoir passé le cap des 500 parrainages.