La bataille du bac va se poursuivre sur le terrain juridique

Par

Après les dysfonctionnements de la session 2019 du baccalauréat, le ministère réclame des sanctions exemplaires contre les enseignants grévistes qui ont refusé de rendre les notes des copies corrigées. Des familles menacent de saisir la justice. Faute de jurisprudence, des avocats jugent la situation complexe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le standard est saturé d’appels. Des parents inquiets cherchent des conseils juridiques. Ils prennent conseil auprès de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) pour juger si leur enfant bachelier a été lésé et peut se retourner contre l’administration. Face à l’afflux de demandes, la FCPE a dû s’organiser en catastrophe pour lancer un numéro dédié, le 9 juillet, avec six lignes téléphoniques. Signe de l’importance de la confusion.