Emmanuel Macron met la France sous hypnose

Par

Le chef de l’État a enfilé lundi soir le costume de l’hypnotiseur d’une France inquiète. Depuis son élection, il veut jouer tous les rôles à la fois. Le brouillard de la pandémie, lui, s’est encore épaissi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans son intervention, Emmanuel Macron s’est essayé à un nouveau rôle, celui d’hypnotiseur. On attendait Churchill, on a eu Charcot. On attendait de Gaulle, ce fut Giscard. Le président a regardé la France confinée au fond des yeux. De son regard de velours, il l’a couvée et cajolée dans toute son étendue géographique, de la métropole et jusqu’aux outre-mer, dans sa structure sociale inégalitaire, dans sa pyramide des âges diversement exposée face à la maladie, dans ses professions médicales en première ligne et mal équipées, mal rémunérées.