Inceste : Olivier Duhamel épargné en raison de la prescription des faits

Par

Le parquet de Paris a annoncé lundi 14 juin le classement sans suite de l’enquête préliminaire ouverte pour viols sur mineurs au seul motif de la prescription. Le politologue a reconnu les faits devant les enquêteurs. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le parquet de Paris a pris soin d’être précis. Dans un communiqué publié lundi, le procureur de la République Rémy Heitz a annoncé le classement de l’enquête préliminaire visant le politologue et ancien député européen Olivier Duhamel pour « viols sur mineur de quinze ans par personne ayant autorité », « viols par personne ayant autorité », « agressions sexuelles sur mineur de quinze ans par personne ayant autorité » et « agressions sexuelles par personne ayant autorité ». Ce classement intervient au seul motif de « la prescription de l’action publique »