Violences policières: Castaner nie, LREM ouvre un œil

Par

Le 15 janvier, Emmanuel Macron a officiellement lancé le « grand débat », lors d’un déplacement dans l’Eure, sous haute sécurité. La pression policière ne faiblit pas, alors que le gouvernement réfute toute dérive des forces de l’ordre. LREM, de son côté, pourrait timidement mettre la question à l’agenda lors de la discussion du projet de loi « anticasseurs ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est le jour J pour Emmanuel Macron. Le mardi 15 janvier, le président de la République lance son « grand débat » devant près de 600 maires élus dans le département de l’Eure, dans le gymnase de la petite commune de Grand Bourgtheroulde.