Glyphosate: Guillaume n'écarte pas un ralentissement de la cadence

Par
Le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, n'écarte pas la possibilité de permettre l'épandage de glyphosate sur 50% des surfaces agricoles françaises au-delà de 2021, alors même qu'Emmanuel Macron s'était engagé à l'interdire à cette date.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, n'écarte pas la possibilité de permettre l'épandage de glyphosate sur 50% des surfaces agricoles françaises au-delà de 2021, alors même qu'Emmanuel Macron s'était engagé à l'interdire à cette date.