mot de passe oublié
1 euro 15 jours

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Accédez à l'intégralité du site en illimité, sur ordinateur, tablette et mobile à partir d'1€.

Je m'abonne
Mediapart lun. 26 sept. 2016 26/9/2016 Dernière édition

Le micro-parti de Marine Le Pen est visé par une information judiciaire

15 avril 2014 | Par Mathilde Mathieu et Marine Turchi

Elle est ouverte pour « escroquerie en bande organisée », « faux et usage de faux ». Au cœur des investigations : des prestations et des prêts fournis à des tarifs élevés aux candidats investis par le FN.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les choses se compliquent pour Marine Le Pen. Un juge d’instruction parisien a été chargé d’éplucher le fonctionnement de Jeanne (son micro-parti créé fin 2010) dans le cadre d’une information judiciaire contre X ouverte par le parquet de Paris pour « escroquerie en bande organisée », « faux et usage de faux » (comme l’a dévoilé Le Monde mardi 15 avril). Une enquête préliminaire avait déjà été ouverte fin 2013 et confiée à la brigade financière après un signalement de la Commission nationale des comptes de campagne. (Voir nos révélations de l'époque.)