Les «gilets jaunes» par eux-mêmes: récits d’une année de révolte

Par

Un an après le début du mouvement des « gilets jaunes », plusieurs de ses acteurs publient leur récit. Certains sont des figures marquantes et médiatiques, d’autres des anonymes des ronds-points. En filigrane, se dessine un portrait intime de ces douze mois, gagnés par la fièvre jaune.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les « gilets jaunes », secousse sociale sans précédent dans l’histoire récente de France, ont déjà eu une partie de leur histoire écrite. Livres savants, plus ou moins réussis, qui ont tenté de donner à chaud des clés de lecture ou d’horizon du mouvement. Mediapart en a chroniqué plusieurs (lire ici, ici, et voir ), laissé dans l’ombre beaucoup. Et puis sont arrivés ces récits plus personnels, sortis à la fin du printemps ou à l’occasion de l’anniversaire du premier samedi de blocage et d’occupation des ronds-points, le 17 novembre 2018. Là encore, de qualités inégales, mais qui permettent aux acteurs de raconter cette année particulière à la première personne.