Municipales: La France insoumise, au défi du rassemblement

Par , Mediacités, Le D'Oc, Le Poulpe et Marsactu

Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon aborde ses premières municipales sans tambour ni trompette. Oubliée l'ambition d'emporter Marseille, Toulouse ou la « banlieue rouge » en région parisienne. Après leur échec aux européennes, les Insoumis ont rangé leurs ambitions hégémoniques au vestiaire et se coulent dans une stratégie d’union.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les Insoumis en avaient fait leur modèle pour les municipales : le triomphe surprise, en 2015, de la militante du logement, Ada Colau, devenue maire de Barcelone grâce à la liste citoyenne « Barcelone en commun », soutenue par Podemos… Les élections européennes ont mis un terme aux rêves de conquête : La France insoumise, qui s’imaginait première opposition à Macron, est arrivée en 5e position, au coude à coude avec le PS et loin derrière Europe Écologie-Les Verts (EELV). Une claque.