Mali: les écolos face aux démons de la Françafrique

Par et

La guerre menée au Mali par François Hollande est soutenue par la majorité d’Europe Ecologie-Les Verts. Et par ses ministres. « Je suis politiquement et moralement tout à fait à l'aise », assure le ministre du développement, Pascal Canfin. Mais si l’intervention devait durer, les militants écologistes, adversaires proclamés de la Françafrique et des bases militaires françaises à l’étranger, pourraient se désolidariser.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a les programmes, les textes de congrès et « le monde réel ». Depuis vendredi et le déclenchement de la guerre française au Mali, les écologistes sont tiraillés entre leurs engagements pacifistes et anti-Françafrique d’une part, et leur soutien à une opération de « secours à des populations civiles » d’autre part. Ces ambiguïtés devraient ressortir lors des débats du conseil fédéral du mouvement, samedi. Même si pour les deux ministres EELV, Pascal Canfin et Cécile Duflot, il n’est pas question de dévier de la solidarité gouvernementale.