Covid-19: la lutte contre les variants oblige à changer de stratégie

Par

Pour contrer les variants brésilien, sud-africain et ceux à venir, l’exécutif mise peu sur la limitation de leur circulation. Il parie surtout sur la vaccination. Or, ils y résistent mieux. Une évolution de la stratégie vaccinale mondiale est nécessaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 4 février, les premières personnes repérées comme infectées par le variant P.1, dit brésilien, sont signalées en France. Le 13 avril, deux mois et demi plus tard, le premier ministre Jean Castex décide subitement d’annoncer la suspension des vols en provenance du Brésil. Le président de la République, quant à lui, envisage toujours une réouverture progressive du pays à partir de la mi-mai.