Gironde: trois expulsions «en contradiction avec le droit européen»

Application un peu trop ferme de la loi Besson sur l'immigration, entrée en vigueur le 16 juin, ou préfet carrément hors la loi ? A Bordeaux, les syndicats de magistrats, d'avocats et les associations sont vent debout contre les expulsions récentes de trois étrangers en situation irrégulière. Ils accusent le préfet de Gironde, Patrick Stefanini, nommé en avril 2011, de violer le droit européen. Entretien avec Jean-Claude Guicheney, président de la section bordelaise de la Ligue des droits de l'homme (LDH).

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Application un peu trop ferme de la loi Besson sur l'immigration, entrée en vigueur le 16 juin, ou préfet carrément hors la loi ? A Bordeaux, les syndicats de magistrats, d'avocats et les associations sont vent debout contre les expulsions récentes de trois étrangers en situation irrégulière. Ils accusent le préfet d'Aquitaine et de Gironde, Patrick Stefanini, nommé en avril 2011, de violer le droit européen.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal