Gironde: trois expulsions «en contradiction avec le droit européen»

Par
Application un peu trop ferme de la loi Besson sur l'immigration, entrée en vigueur le 16 juin, ou préfet carrément hors la loi ? A Bordeaux, les syndicats de magistrats, d'avocats et les associations sont vent debout contre les expulsions récentes de trois étrangers en situation irrégulière. Ils accusent le préfet de Gironde, Patrick Stefanini, nommé en avril 2011, de violer le droit européen. Entretien avec Jean-Claude Guicheney, président de la section bordelaise de la Ligue des droits de l'homme (LDH).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Application un peu trop ferme de la loi Besson sur l'immigration, entrée en vigueur le 16 juin, ou préfet carrément hors la loi ? A Bordeaux, les syndicats de magistrats, d'avocats et les associations sont vent debout contre les expulsions récentes de trois étrangers en situation irrégulière. Ils accusent le préfet d'Aquitaine et de Gironde, Patrick Stefanini, nommé en avril 2011, de violer le droit européen.