Macron contre la presse: la plainte d’un président intouchable

Emmanuel Macron a déposé plainte contre un photographe de presse pour « harcèlement » et « atteinte à la vie privée ». Outre le déséquilibre des forces entre un président de la République, intouchable pénalement, et un paparazzi, le chef de l’État semble surtout désireux de verrouiller le contrôle de son image.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le contraste saute aux yeux. Alors que depuis Valéry Giscard d’Estaing, les présidents de la République (à l’exception de Nicolas Sarkozy) se sont refusés à saisir la justice, Emmanuel Macron vient de déroger à la règle en déposant plainte, dimanche 13 août, à Marseille, contre le paparazzi Thibaut Daliphard pour « harcèlement » et « atteinte à la vie privée ». Quoi qu’on pense de l’intérêt du travail du photographe en cause, la procédure pose la question du rapport du président à la justice. Mais aussi à la presse.