Près d’un quart des Franciliens vivent dans un logement trop petit

Une enquête publiée par l’Institut Paris Région révèle l’ampleur du mal-logement en Île-de-France. Une bonne part des familles monoparentales vit dans un logement trop exigu, selon les critères de l’Insee. La moitié des Franciliens qui subissent cette situation ont moins de 25 ans.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Près de un Francilien sur quatre vit dans un logement trop exigu. L’enquête que vient de faire paraître l’Institut Paris Région, intitulée « Vivre à l’étroit en Île-de-France », révèle l’ampleur de la crise du logement, particulièrement aiguë en Île-de-France.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal