Budget et mariage pour tous: les députés PS se réveillent

On attendait cette majorité pléthorique plutôt passive. Elle donne au contraire quelques premiers signes de vivacité, même s'ils sont parfois contradictoires. Ce mardi débute le premier vote du budget. Dans le même temps, une partie du groupe entend muscler la future loi sur le mariage et l'adoption pour tous. L'occasion de nouvelles passes d'armes entre le gouvernement et sa majorité.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les premiers mois, les députés n'ont rien dit. Il y a eu le (très bref) enthousiasme de la victoire après dix ans dans l'opposition, l'installation, et pour beaucoup la découverte des arcanes de l'Assemblée nationale. Il y avait surtout la volonté de ne rien faire qui puisse nuire à l'action du gouvernement. Le « collectif budgétaire » de juillet a été l'occasion de mettre en pièces certaines mesures fiscales héritées de l'époque Sarkozy (lire ici), même si la suppression d'une partie des avantages fiscaux liés aux heures supplémentaires a été très mal « vendue ». Puis ce fut la longue et pénible séquence du traité budgétaire européen, dominée par les injonctions paradoxales d'un pouvoir souhaitant éviter le « bug fondateur » au Parlement, et qui, pour ce faire, a alterné coups de trique et cajoleries envers sa majorité. Pour un résultat nul ou à peu près, puisque ceux qui avaient l'intention de voter contre en août... ont voté contre début octobre (lire ici) « On s'y est pris comme des manches », résume un député proche de Jean-Marc Ayrault. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À ne pas manquer

IVG, la régression venue des États-Unis — Reportage
Le Kansas vote en faveur de la protection de l’avortement
Mardi 2 août, une majorité d’électeurs de l’État américain du Midwest a rejeté un amendement à la Constitution locale qui aurait permis la restriction, voire l’interdiction, du droit à l’avortement. Il s’agissait du premier test électoral depuis la révocation de l’arrêt « Roe v. Wade » en juin.
par Alexis Buisson
Asie — Analyse
En Chine, la crise immobilière prend de l’ampleur
À la suite d’une révolte des emprunteurs, le pouvoir a dû réagir pour stabiliser la situation, mais le vrai problème reste son incapacité à construire un nouveau modèle économique.
par Romaric Godin
Proche-Orient — Reportage
En Cisjordanie occupée, une opération massive de « colonisation sauvage »
Le 20 juillet, des milliers de colons israéliens se sont donné rendez-vous aux quatre coins de la Cisjordanie pour y créer dix nouveaux avant-postes en une soirée, espérant influencer la politique du gouvernement. Au grand dam des Palestiniens, qui voient de plus en plus de terres confisquées, et la violence des colons s’intensifier.
par Alice Froussard
Climat — Entretien
Vagues de chaleur marine : « L’océan traité comme une poubelle géante pour le CO2 »
Les vagues de chaleur océanique s’intensifient, comme l’alerte la climatologue du Giec Valérie Masson-Delmotte. Elles causent le blanchissement et la dégradation des récifs coralliens, la mortalité de masse d’oiseaux marins, mais aussi des risques pour la santé humaine à cause de la prolifération d’algues toxiques.
par Sophie Boutboul