Après la candidature Macron, Hollande perd un peu plus pied

Par et

L’Élysée minimise l’événement, Matignon joue sur le manque d’expérience de l’ancien ministre, tout comme les autres candidats, le PS est « embêté », les députés sont dépités.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le « maître des horloges » a une montre cassée. François Hollande, réputé très bon tacticien, est encore un peu plus affaibli mercredi, après la candidature de son ancien secrétaire général adjoint à l’Élysée, Emmanuel Macron. Même si personne ne sait ce que produira cette annonce, c’est tout son gouvernement, Manuel Valls, le PS et même ses adversaires à la primaire qui semblent fragilisés dans le sillage du président.