Valls reprend sa marche consulaire, même sans troupes

Par

En dégainant son 49-3 pour faire voter la loi Macron, Manuel Valls cherche à afficher son autorité sur une majorité en capilotade, mais aussi sur l’exécutif, à mille lieues de l’esprit de compromis dont se prévaut François Hollande. Problème, son orientation reste minoritaire dans son camp.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rocardien un jour, adepte du vote bloqué toujours ? En renouant avec l’époque où son mentor gouvernait face à une majorité relative issue des urnes en 1988, en multipliant les recours à la procédure du 49-3, Manuel Valls endosse toutefois un tout autre costume que celui de son prédécesseur à Matignon. Car si le premier ministre actuel fait aujourd’hui face à une absence de majorité absolue, c’est uniquement de son fait.