Policiers à République: la convergence de la peur

Par et

Le syndicat Alliance et trois organisations de policiers ont tenu meeting place de la République pour dénoncer les violences et la haine « anti-flics » en présence d’élus de droite et de Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard. Des contre-manifestants, refoulés des lieux, sont partis en manif sauvage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

S’ils voulaient donner un signal à Nuit debout, c’est réussi. Et c’est un méga-signal. Les mots d’ordre du syndicat Alliance Police nationale et de l’UNSA, de la CGC-CFC et de la fédération CGT Police contre la « haine anti-flics » ont provoqué la venue place de la République des deux députés du Front national, Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard. Pourfendeurs du « laxisme d’État », les élus FN ont apporté « leur soutien aux policiers » dans la foule. Sans toutefois prendre la parole, mais en répondant sans se faire prier aux interviews.