Remplacer Rebsamen, oui, mais par qui?

Par

L'actuel ministre du travail, qui a repris la mairie de Dijon, démissionnera mercredi à l'issue du conseil des ministres de mercredi. Un casse-tête politique pour Hollande et Valls.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mercredi, à l’issue du conseil des ministres, François Rebsamen remettra sa démission du gouvernement à François Hollande et Manuel Valls. Après plus d’un an passé au Travail, ce proche du Président a choisi de retourner à l’hôtel de ville de Dijon pour reprendre son poste de maire laissé vacant depuis la mort, en juillet, de son successeur Alain Millot. A première vue, trouver un remplaçant rue de Grenelle ne devrait pas poser de problème. Mais entre la crise agricole qui dure, des résultats économiques décevants et une aile gauche prête à reprendre sa guérilla parlementaire sur le prochain budget, le choix du successeur de Rebsamen s’annonce plus compliqué.