Essai clinique de Rennes: le mensonge d'Etat

Par

L'accident mortel de l'essai clinique mené par Biotrial à Rennes serait, selon les autorités sanitaires, un événement imprévisible qu'aucun signal d'alerte n'avait annoncé. Cette version officielle relève, selon notre enquête, du mensonge d'État.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’omerta entretenue depuis janvier par les autorités sanitaires et la société bretonne Biotrial sur l’essai clinique mortel de Rennes va-t-elle enfin être brisée ? Le député socialiste Gérard Bapt, membre de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, qui avait contribué à faire éclater l’affaire du Mediator, s’y emploie. Il vient de solliciter la ministre de la santé, Marisol Touraine, attirant son attention sur la communication « insuffisante » du ministère, « s’agissant d’une affaire dont l’importance augmente et qui pourrait avoir un caractère déflagratoire ».