Nouvelle peine de prison ferme pour Patrick Balkany

Par

Déjà détenu, le maire (LR) de Levallois-Perret a été condamné pour « blanchiment » à cinq ans de prison ferme avec mandat de dépôt, et à une peine complémentaire de dix ans d'inéligibilité, ce vendredi au tribunal de Paris. Il a en revanche été relaxé du délit de « corruption » pour lequel il était également jugé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les jugements se suivent et se ressemblent, pour les époux Balkany. Ce vendredi après-midi, la XXXIIe chambre correctionnelle du tribunal de Paris rend sa décision dans le second procès des inamovibles élus (LR) de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Après les condamnations sévères pour « fraude fiscale » prononcées le 13 septembre dans le premier procès, et le mandat de dépôt délivré contre l’ami de Nicolas Sarkozy, le tribunal rend son jugement dans le volet « blanchiment, corruption et prise illégale d’intérêts » de l’affaire, le plus grave des deux. Patrick Balkany a refusé de quitter sa cellule de la Santé pour venir assister au prononcé du jugement. Le milliardaire saoudien Mohamed al-Jaber n’a pas non plus fait le déplacement.